Persévérance et efforts dispendieux pour les athlètes « Espoir »

Par Sara Jason

Jeanne Marchand, volleyeuse âgée de 18 ans a reçu une bourse de 1000$ en septembre dernier. Elle s’est classée septième avec l’équipe du Québec au Jeux du Canada à Winnipeg cet été.

Les athlètes de 12 à 17 ans pratiquant un sport de compétition font face à des dépenses considérables chaque année pour être identifié athlète « Espoir ». Le qualificatif « Espoir » est attribué par la fédération sportive qui chapeaute l’athlète dans le sport qu’il pratique, le tout selon les critères établis par Sports Québec.

Samuel Dorfeuille en sait quelque chose. Il joue au soccer depuis l’âge de 4 ans. Anciennement joueur AAA pour les Trappeurs du Collège Marie-Victorin, il a gagné le Championnat provincial intérieur en 2017. Faute de moyens, à 21 ans, il accroche ses souliers et abandonne son rêve de devenir joueur de soccer professionnel.

Le cheminement d’un joueur de soccer qualifié « Espoir » est assez dispendieux.  Une somme de 38 000$ par année est estimée essentielle afin de tenter sa chance pour devenir un joueur professionnel : séances de physiothérapie, d’ostéothérapie et de préparation physique plusieurs fois par semaine, produits de nutrition et d’alimentation sportive sans compter l’équipement. Au surplus, des camps d’entraînement peuvent s’ajouter à longue liste de séances d’entrainement et de perfectionnement de l’athlète.

Petit coup de pouce

Le Club de la Médaille d’Or est un organisme provincial qui soutient et contribue au développement des athlètes. En 2017, dans le cadre de leur programme d’aide financière « Ma première bourse », le Club de la Médaille d’Or a octroyé environ 30000$ en bourses à de jeunes athlètes qualifiés « Espoir ».

Samuel Ouellette, directeur général du Club de la Médaille d’Or, estime que les coûts associés à la pratique sportive s’élèvent à 13000$ par année, par athlète. Toutefois, il existe des exceptions comme notamment l’équitation et le patinage artistique, pour lesquels une somme minimale de 30 000$ est indispensable pour fournir le nécessaire au jeune athlète et lui donner la chance de se qualifier à titre d’athlète « Espoir ».

Durée 0:17

Une fois l’athlète breveté  « Espoir »,« Relève », « Élite » ou « Excellence », il devient admissible à plusieurs avantages dont un crédit d’impôt. Cependant, sans le soutien financier approprié, l’accès à des tels avantages s’avère difficile.

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*