Médecine intégrative: approche innovante brimée au Québec

Par Geneviève Arcand

Le Centre de Médecine Intégrative de Montréal a dû fermer ses portes en mai dernier. La cause de cette fermeture? C’est surtout l’arrivée de la loi 20 qui a empêché de recruter de nouveaux médecins suite à quelques départs à la retraite. On pourrait ajouter le conservatisme du collège des médecins qui a toujours réprimandé cette pratique. Voici le reportage de Geneviève Arcand.


Durée 2:00

Les médecines intégratives et fonctionnelles ont beaucoup gagné en popularité au cours de la dernière décennie. Elles se font de plus en plus présentent dans les universités et hôpitaux américains ainsi que dans les autres provinces canadiennes. Plusieurs croient même qu’elles sont les approches de l’avenir.

La médecine conventionnelle excelle dans les soins aigus et dans le traitement de plusieurs maladies, mais elle est souvent prise au dépourvu devant plusieurs conditions chroniques.

Plusieurs conditions sont en effet reconnues comme étant favorisées ou causées par des facteurs reliés au mode de vie. Par exemple, les cancer, le côlon irritable, l’arthrose et les migraines. On soupçonne fortement d’autres conditions d’être liées à l’environnement, comme les allergies, l’autisme et le TDAH.

Le principe de la médecine intégrative est de combiner les meilleures pratiques de la médecine conventionnelle à celles des thérapies dites complémentaires  pour lesquelles on dispose de données probantes. Les approches complémentaires sont nombreuses : nutrition, ostéopathie, acupuncture, massothérapie, méditation, herboristerie… Le médecin vise le bien-être du patient. Il considère la personne comme un tout avec des systèmes qui interagissent.

Dans le prochain extrait audio, Jonathan Léger Raymond, herboriste accrédité et thérapeute ayuvédique parle des contraintes rencontrées pour la recherche sur les plantes médicinales.

Durée: 3:43 min

La médecine fonctionnelle, quant à elle, adhère aux principes de médecine intégrative mais tente d’identifier la raison sous-jacente d’un problème plutôt que de ne s’attaquer qu’aux symptômes comme le fait souvent la médecine conventionnelle. Les médecins pratiquant l’approche intégrative pratiquent aussi souvent l’approche fonctionnelle.

Tytti Tenhunen est une patiente finlandaise qui a trouvé des solutions à ses problèmes de santé avec l’approche intégrative

Par exemple, un médecin conventionnel traitera un patient atteint d’une maladie auto-immune avec un médicament qui combattra la réaction inflammatoire, tel la cortisone. Cela en diminuera les symptômes. Un médecin avec l’approche fonctionnelle recherchera la cause de la réaction auto-immune et tentera de régler le problème à la source. La racine du problème pourrait être le stress, des allergènes, des toxines ou une infection.

Au Québec, un médecin peut se faire réprimander pour soigner son patient avec des moyens non conformes à celles de ses pairs, et ce même si le patient est guéri. Ailleurs en Amérique du Nord, l’abolition d’une loi médicale permet aux médecins de prescrire et de pratiquer des approches complémentaires en santé sans devoir craindre des représailles pour les avoir utilisé.

Le dr.Boukaram, oncologue à l’hôpital Maisonneuve-Rosemont, pratique avec une approche intégrative en santé. Il explique ici certaines méthodes complémentaires en santé. Approche intégrative en oncologie

À propos de la médecine fonctionnelle, voici un convainquant TED Talk du dr. Mark Hyman TEDtalk médecine fonctionnelle.

Jacqueline Lagacé, doctorante en virologie, post-doctorante en immunologie et bactériologie, et ex-directrice du programme de bacc. en sciences bio-médicales à l’UdeM à l’émission de Denis Lévesque   : Vaincre la douleur chronique par l’alimentation

D’ailleurs, la  Faculté de l’éducation permanente de l’Université de Montréal organise un colloque annuel sur le sujet depuis l’année dernière : Colloque sur la santé intégrative à la FEP .

La popularité renaissante des remèdes naturels et des thérapies holistiques provoque des réactions parmi la communauté scientifique médicale conventionnelle. Texte de Jonathan Léger Raymond

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.