LA GÉNÉRATION Y, LA GÉNÉRATION DE L’ÉCONOMIE DU PARTAGE

Donner, échanger, emprunter, revendre, louer et partager les biens et services sont depuis quelques années les nouvelles modes de consommation qui passionnent la génération Y. C’est une génération qui préfère les services à l’achat des biens.

par Soumaïla Diomande

 

Les y, la génération du partage
Crédit photo : Presse télévisée (JOU2350)automne 2015 émission B

Née entre 1980 et 2000, la génération Y est incontestablement la génération du numérique. Ils sont pratiquement nés en même temps que l’avènement de l’internet. Les Y ont grandi avec comme premier réflexe la navigation sur la toile, ils réfléchissent surtout sous forme de réseau. Ce qui a une grosse influence sur tout ce qu’ils font

La génération Y est l’enfant des baby-boomers qui contrairement à leurs parents sont venus au monde pendant des périodes de crise économique et écologique. Pour ce faire, les Y sont plus soucieux d’environnement et ils n’ont pas assez d’argent pour acquérir les biens. Ce qui expliquerait le concept de partage des frais dans l’utilisation d’un bien ou d’un service. De plus, la réutilisation des objets prolonge leur vie ce qui évite la surproduction.

Ainsi, grâce à plus de 180 sites de partages, plusieurs secteurs d’activités sont concernés par cette mutation. L’hôtellerie doit désormais composer avec la présence de Airbnb. L’échographie du transport laisse paraître de nombreuses plateformes informelles de covoiturage entre différentes villes partout dans le monde sans oublier la présence de Uber qui fait couler beaucoup d’encre et de salive, commune auto et car2go… La papeterie n’est pas en reste avec mes livres. Ca, KLU, Coop UQAM, etc. Le commerce de détail en a le plus souffert puisque ce secteur a subi plusieurs fermetures de points de vente. Ils poussent chaque jour sur le Net, des groupes fermés de vente et d’échange de vieux articles sous la bannière des réseaux sociaux : Black Market sur Facebook, la vente d’objet usagé sur kijiji et bien d’autres.

Nous assistons à un véritable changement de l’écosystème économique et d’une transition écologique.  C’est un nouveau paradigme qui s’installe.

Les entreprises et les commerces doivent maintenant composer avec cette réalité du marché au risque de disparaître à jamais. Qu’on le veuille ou pas, toutes les prévisions convergent vers un Nouveau Monde connecté, de partage et dématérialisé. Les gens de la génération Y en sont les véritables auteurs.

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*