Gouverner au nom d’Allah−Islamisation et soif de pouvoir dans le monde arabe

Par Jean-Louis Aubut

Gouverner au nom d’Allah−Islamisation et soif de pouvoir dans le monde arabe   Boualem Sansal

Éditions Gallimard, 2013. Collection Folio 184 pages

Résultats de recherche d'images

Ne pas confondre islam et islamisme. Le premier se réfère à l’islam comme religion. Le deuxième a des dimensions radicales, voire extrémistes. C’est ce qu’explique, démontre et prouve l’écrivain Boualem Sansal dans son analyse de l’idéologie islamiste vécue dans les pays musulmans, notamment en Algérie. Cette idéologie mobilise. Elle manipule les versets de l’islam et par la même occasion certains croyants, transforme le système politique et social d’un État et impose la charia à l’ensemble de la société. Les quatre grands courants de l’islam sont le sunnisme, le chiisme, le soufisme et le kharidjisme, sans oublier les autres écoles de pensées qui alimentent plusieurs paradoxes. Chaque rite a sa propre interprétation du Coran : « Chaque rite intègre ici et là des pratiques culturelles antérieures à l’avènement de l’islam ou acquises depuis au contact d’autres populations, qui donnent au rite sa couleur distincte. » Ce livre est proposé dans le cadre du cours JOU 2310 donné par le professeur Marc Laurendeau.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*