Départ à la retraite de Michel Cormier, un journaliste aux multiples facettes

par Sarah Molkhou

Actuel directeur général de l’information des services français à Radio-Canada, Michel Cormier a annoncé son départ à la retraite. Il quittera ses fonctions en juin 2018. Sarah Molkhou fait un retour sur sa brillante carrière durant laquelle il a occupé les postes les plus prestigieux du domaine journalistique.

Durée: 01:50

Après une carrière aux multiples facettes, Michel Cormier a décidé de prendre sa retraite afin de renouer avec le journalisme de terrain. « J’ai toujours voulu être journaliste alors que je savais déjà dès l’âge de 16 ans ce que je voulais faire, il n’y a jamais eu aucune hésitation », nous confie Michel Cormier. Sa nomination à la direction de l’information de Radio-Canada en 2012 a pourtant été une véritable surprise car le correspondant n’avait pas de telles ambitions professionnelles. Cette opportunité a néanmoins été l’occasion idéale de parfaire sa formation journalistique.

Il est également l’auteur de nombreux ouvrages teintés d’histoire et de vécu. Un nouveau projet d’écriture se profile d’ailleurs concernant les nouveaux défis du journalisme.

Du Nouveau-Brunswick à Montréal, en passant par Moscou 

Michel Cormier a occupé les postes les plus prestigieux. Il a d’abord été journaliste en Acadie, reporter à Montréal, correspondant national à Ottawa et à Québec puis à l’international à Moscou, Paris et Pékin. Il a également couvert de nombreux conflits armés comme en Afghanistan, dans la région de Taloqan, ou encore en Thaïlande. C’est par la suite qu’il devient directeur de Radio-Canada en Acadie, sa région d’origine, avant d’obtenir le poste de directeur général de l’information à Montréal.

Durant sa carrière, Michel Cormier a rencontré de grandes personnalités publiques telles que Vladimir Poutine :

Durée: 0:15

Le début d’une nouvelle carrière

Michel Cormier enseigne l’éthique et la déontologie au certificat en journalisme à l’Université de Montréal. (Crédit Photo: Sarah Molkhou)

Michel Cormier se consacrera également à sa nouvelle carrière de professeur à l’Université de Montréal, où il dirige présentement le cours Éthique et déontologie du journalisme depuis la session d’hiver 2018.

«  Il fallait recruter un journaliste de métier qui puisse enseigner ce qu’est la déontologie professionnelle », nous explique le directeur des programmes de journalisme de l’université de Montréal, Robert Maltais. « Le candidat idéal s’est présenté je n’ai eu qu’à le récupérer, pour pouvoir l’offrir en pâture à nos étudiants ».

Michel Cormier se consacrera désormais à ses carrières d’auteur et de professeur mais également à son come-back en tant que journaliste sur le terrain.

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.